facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La jeunesse, avenir de l’olympisme ?

La jeunesse, avenir de l’olympisme ?

21-02-2016 à 18:29:34

                                                                                                                          Mélancomas

« La fascination de la chasse comme sport dépend presque entièrement du fait que vous soyez devant ou derrière le fusil » (Pelham Grenville Wodehouse, 1881-1975, écrivain et humoriste américain).

 

Connaissez-vous les JOJ ?

Du 12 au 21 février 2016, à Lillehammer (Norvège), mille cent jeunes athlètes, de 15 à 18 ans, issus de soixante-dix pays concourent dans une quinzaine de disciplines (biathlon, ski alpin, hockey sur glace... et même de la luge) dans le cadre des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) organisés par le Comité international olympique (CIO).

La première édition de cette manifestation a eu lieu en 2010, à Singapour, dans sa version estivale.

Pourquoi des jeux destinés aux jeunes ?
À travers des épreuves mixtes (habituellement, hommes et femmes ont chacun leurs épreuves), voire plurinationales (plusieurs nations dans la même équipe), ces jeux ont pour objectif de diffuser les valeurs de l’olympisme. En effet, on constate que la jeunesse se désintéresse des programmes olympiques actuels, conçus pour une très grande partie aux XIXe et XXe siècles.

Cette volonté de renouveau se traduit par la promotion de disciplines nouvelles (par exemple, une épreuve de monobob – bobsleigh individuel – est inscrite au calendrier). À ce titre, ces jeux peuvent être considérés comme une sorte de laboratoire pour expérimenter de nouveaux sports ou de nouvelles pratiques (équipes multinationales…).
Quel est l’enjeu ?
Pour parler clairement, il s’agit de concilier le souhait de plaire aux jeunes générations et l’intérêt des États, soucieux de ne pas abandonner de médailles dans des sports traditionnels (athlétisme, lutte...) et pour lesquelles ils ont beaucoup investi... On est loin de l’esprit du baron Pierre de Coubertin* !
La délégation française est constituée de trente-deux athlètes.

 

Jeux olympiques et paralympiques d’été 2024 : Paris dévoile son projet

Mercredi 17 février, le comité de candidature de Paris a dévoilé le logo officiel ainsi que son slogan de campagne (« La force d’un rêve »).


Rappel : quatre villes ont fait acte de candidature à l’organisation de ces jeux : Budapest, Los Angeles, Paris et Rome.

 

*Pédagogue français (1863-1937), fondateur des Jeux olympiques modernes.




Imprimer