Logo
La vache qui rit est née pendant la Première Guerre

La vache qui rit est née pendant la Première Guerre

14-11-2017 à 21:00:14

Alors que nous célébrons jusqu’à l’année prochaine le centenaire de la Première Guerre mondiale, voici une petite anecdote sur les origines d’un fromage bien connu de tous : La vache qui rit est née, en effet, dans les convois de ravitaillement de la Grande Guerre.

 

L’inventeur de ce célèbre fromage est Léon Bel (1878-1957), habitant du Jura, dont le métier était d’affiner un autre fromage, le comté. Lorsque la guerre est déclarée, il est mobilisé, comme tous les hommes, et affecté au régiment de Ravitaillement en viande fraîche. Cette unité, contrairement aux autres, ne dispose pas d’emblème. Pour remédier à cette situation, un concours est lancé afin de trouver l’insigne qui décorera les camions de ravitaillement. L’illustration retenue est celle dessinée par Benjamin Rabier, alors inconnu, et représentant une vache hilare. Elle est baptisée « wachkyrie », pour se moquer des walkyries (femmes guerrières de la mythologie allemande) qui étaient utilisées comme emblèmes sur les camions allemands.

À la fin de la guerre, Léon Bel retourne dans le Jura où il invente un fromage fondu qui se conserve longtemps. Fier de sa trouvaille, il décide de commercialiser son fromage et a besoin pour cela d’un logo, comme toutes les marques. Il se souvient de l’emblème de son régiment et en achète les droits. C’est ainsi qu’il nomme son fromage La vache qui rit et qu’il l’illustre avec la célèbre vache rouge, après avoir demandé à Benjamin Rabier d’améliorer le dessin du régiment (en y ajoutant les boucles d’oreilles notamment). C’est le début d’une grande épopée !

 

 

François Senlis

 

 

Actuailes n° 76 – 15 novembre 2017




Imprimer