Logo
Le Dernier Camisard de François Villars

Le Dernier Camisard de François Villars

30-05-2018 à 07:32:07

Bien sûr, Sébastien et sa patrouille devaient ce service. Mais les scouts pressentaient que, sous ce prétexte, le pauvre vieux allait leur dévoiler le secret de la grotte des Camisards. »

 

Avant d’en arriver là avec un vieil original misanthrope, il en aura fallu des heures de crapahut semées de découvertes incroyables qui nous replongent plus de trois siècles en arrière ! Quand l’Histoire s’en mêle… il n’y a plus qu’à suivre les pistes du passé, même si elles s’enfoncent dans des souterrains mystérieux, des failles insondables cachant des morts ou des pistes, des drailles1, à retrouver dans la garrigue des Cévennes.

 

« Ici, dans les Cévennes, un serment est sacré et on ne parle pas, jamais. »

 

Un grand camp inoubliable pour une troupe de garçons aux tempéraments si différents... Comment créer l’harmonie entre ceux qui ne sont que doute et ceux qui croient avoir déjà tout vu, tout compris d’avance ? Des chefs solides et l’esprit scout viennent à bout des obstacles les plus coriaces, mais la vie n’est pas un conte de fées, c’est ce qu’on apprend parfois en camp. Olivier, qui fait son entrée dans la patrouille, en fait l’expérience. Saura-t-il s’intégrer ?

 

Aventure, amitié, Histoire dominent cet excellent roman scout très dense, idéal pour préparer les camps de l’été et donner envie de boucler son sac ! Dans ce livre fourmillant d’évocations, au style simple parce que travaillé, l’auteur lève le voile sur les Camisards. « Camisards », n’est-ce pas ? Et non « maquisards » ! Comprenons-nous bien, nous parlons des protestants qui se révoltèrent à la fin du XVIIe siècle dans les Cévennes, après la révocation de l’édit de Nantes. Pour aborder ce sujet épineux comme les kékés qui griffent les jambes des scouts du Hérisson, il fallait tout le tact et la bienveillance de François Villars envers l’Histoire de l’Église.

 

D’autres romans scouts tout aussi réussis à découvrir et commander surhttp://arwann.com

1. Large chemin pour le passage des troupeaux, notamment les moutons transhumants.

 

Valérie d’Aubigny

 

Actuailes n° 86 – 30 mai 2018

 

 




Imprimer