Logo
 Le sommet de la Francophonie se tient à Madagascar

Le sommet de la Francophonie se tient à Madagascar

27-11-2016 à 12:54:30

Le XVIe  sommet de la Francophonie s’est tenu le 26 et le 27 novembre à Antananarivo. L’organisation qui rassemble les pays francophones ou amis de la francophonie compte près de quatre-vingt états membres ou associés ce qui représentent environ un milliard de personnes, dont 270 millions sont réellement francophones. Vingt-neuf des cinquante-quatre membres de plein droit sont des pays dAfrique.

Alors quentre trente et quarante chefs dÉtat et de gouvernement étaient attendus sur la « Grande Île », seulement vingt sont finalement venus au rendez-vous.

Lors du sommet, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a évoqué le thème de la radicalisation des jeunes menant au terrorisme. Il sagit là dun thème sur lequel sest aussi attardé le président français, François Hollande. Le président a soutenu que la langue partagée par la francophonie était celle de la raison et de la liberté, des idéaux que « ne comprennent pas » les terroristes.

Le terme francophonie est apparu pour la première fois vers 1880, lorsqu’un géographe français, Onésime Reclus, l’utilise pour désigner l’ensemble des personnes et des pays parlant le français. On parle désormais de francophonie avec un « f » minuscule pour désigner les locuteurs de français et de Francophonie avec un « F » majuscule pour figurer le dispositif institutionnel organisant les relations entre les pays francophones.


MADAGASCAR

Madagascar est une très grande île au sud-est de l’Afrique dans l’océan Indien. Elle est séparée du continent par le détroit du Mozambique. C’est une ancienne colonie française devenue progressivement indépendante entre 1958 et 1960.

Ses habitants, les Malgaches, ont souvent des noms très longs. Le président actuel s’appelle ainsi Hery Rajaonarimampianina.


Lorsque Cuba envoyait ses soldats en Afrique

Fidel Castro, qui fut le chef d’État de Cuba, vient de mourir. Comme allié de la Russie soviétique, il avait, dans les années 1960 et 1970, envoyé des milliers de militaires cubains se battre au profit d’États communistes d’Afrique, notamment en Angola. L’Afrique était à cette époque un champ de bataille de la Guerre froide.




Imprimer