facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les soldes ont du plomb dans l’aile

Les soldes ont du plomb dans l’aile

06-01-2016 à 22:49:35

Depuis le milieu du XIXe siècle et la création des grands magasins à Paris a lieu en janvier la période des soldes. Opération commerciale réglementée d’une durée de six semaines, elle est le pendant des soldes d’été qui débutent vers la fin du mois de juin pour une période équivalente. Destinés à l’origine à faire disparaître les stocks pour renouveler la marchandise, les soldes[1] permettent aux commerçants d’afficher des prix réduits, pouvant atteindre jusqu’à 70 % de réduction, dans la limite du stock à écouler. En effet, à la différence des promotions qui peuvent avoir lieu toute l’année, les magasins qui mettent en œuvre cette opération ne peuvent se réapprovisionner pendant la période concernée. Les marchandises soldées peuvent être neuves ou d’occasion. Toutefois, ne peuvent être soldés que les articles qui ont été payés par le commerçant au fournisseur depuis au moins un mois à la date de début des soldes.

Période autrefois particulièrement attendue par le consommateur, les soldes ne bénéficient plus depuis quelques années du même engouement. Plusieurs raisons expliquent ce désamour. Tout d’abord, la tendance des magasins aujourd’hui est à l’optimisation des stocks car toute marchandise détenue par un commerçant lui coûte de l’argent. Et à ce phénomène s’ajoute l’obsolescence et le caractère rapidement démodé de certains vêtements et produits de technologie qui contribuent au renouvellement accéléré des stocks. Une autre raison est la concurrence des magasins en ligne qui proposent des promotions tout au long de l’année. Le consommateur est donc moins incité à réserver ses achats aux périodes des soldes. Enfin, le contexte de crise économique que nous traversons affecte le pouvoir d’achat des consommateurs et a donc un effet direct sur le budget consenti aux soldes.

Face à cette désaffection croissante, des propositions sont mises en avant pour relancer la consommation : le remplacement d’une période par une journée-événement spectaculaire comme le Black Friday aux États-Unis ou une opération non pas axée sur des prix réduits mais à destination des petits commerçants des centre-villes.

 

 

[1] Quand il s’agit de soldes en magasin, le mot s’écrit au masculin pluriel.




Imprimer