Logo
Les vitraux de la Sainte Chapelle

Les vitraux de la Sainte Chapelle

17-01-2018 à 10:22:17

La construction de la Sainte Chapelle a été décidée par le roi Louis IX (le futur Saint Louis) pour abriter les reliques de la passion du Christ, en particulier la couronne d’épines.

 

C’est un joyau gothique, à la hauteur du caractère exceptionnel de son précieux contenu, qui se dresse à partir de 1242 au cœur du palais royal, situé sur l’île de la Cité. Le bâtiment sera achevé en moins de sept ans, restant depuis inégalé par l’importance de la surface des vitraux : les murs sont constitués de quinze verrières, sur quinze mètres de haut, représentant 615 m² de vitraux, auxquels il faut ajouter une grande rosace.

Les quatorze fenêtres latérales racontent l’histoire du peuple de Dieu – depuis la Création jusqu’à l’installation en Israël –, la vie du Christ et la réception des reliques par Saint Louis, la verrière centrale représentant la Passion. La rosace représente des scènes de l’Apocalypse.

Chacune des fenêtres présente un dessin différent, cercle, amande, losange. Les couleurs dominantes sont le rouge et le bleu.

En tout, 1113 scènes constituent ce magnifique ensemble. Vous vous doutez que je ne vous les montrerai pas toutes…

 

Comment est fabriqué un vitrail ?

Il s’agit d’une composition formée de plusieurs pièces de verre maintenues par un réseau de plomb. Pour obtenir les différentes couleurs, le verre, en cours de fusion, est teint dans la masse à l’aide d’agents colorants. Après avoir découpé toutes les pièces nécessaires, on repeint, par-dessus, le modelé des personnages. Les pièces peintes sont ensuite cuites. Elles sont posées sur le carton (le modèle à suivre), et maintenues par du plomb, un matériau très mou qui permet de suivre précisément les contours des pièces. Pour rigidifier l’ensemble, les panneaux sont maintenus à l’aide d’une armature métallique, puis fixés sur la fenêtre.

 

Prépare ta visite !

Comment observer toutes les scènes, certaines étant situées à trente mètres de haut ?

L’application « Vitraux-Sainte-Chapelle » permet de reconnaître même les plus éloignées, en les ciblant : l’image apparaît, en grand, sur l’écran d’un téléphone ou d’une tablette, avec le nom de la verrière et une courte description.

www.sainte-chapelle.fr/

 

 

Sophie Roubertie

 

 

Actuailes n° 79 – 17 janvier 2018

 

 

 

 

 

 




Imprimer