Logo
Mr Smith au Sénat

Mr Smith au Sénat

24-11-2016 à 14:40:24

En ces périodes électorales intenses, ce film de 1939 de l’américain Frank Capra nous rappelle que la politique peut ressembler à un jeu de dupes, un jeu perdu d’avance.

À la fin des années 1930, le gouverneur d’un des États unis d'Amérique doit nommer d’urgence un député en intérim en attendant l’organisation d’une élection. Subissant d’un côté les pressions de Jim Taylor, un homme d’affaire véreux, et de comités électoraux de l’autre, chaque camp proposant son candidat, il décide de nommer un parfait inconnu : Jefferson Smith, chef scout idéaliste et sans expérience.

Taylor se fait fort de manipuler à sa guise Smith. Mais ce dernier est foncièrement honnête et le film prend alors la tournure d’un combat entre David et Goliath !

James Stewart* (1908-1997), acteur emblématique du cinéma américain, prête à merveille son allure dégingandée, son phrasé hésitant à ce héros pur et innocent. Il fait face, malgré ses gaffes, à un milieu politique perverti. Aidé par sa secrétaire, il va apprendre, et le spectateur avec lui, comment fonctionnent ces institutions et essayer de déjouer tous les complots montés contre lui.

Le pragmatisme de l’élu justifiant ses compromis, le pouvoir de l’argent qui va de la corruption à l’intimidation, jusqu’à la fabrication de fausses preuves, les rapports troubles de la presse avec les hommes politiques… tout cela reste terriblement actuel et seuls le personnage bienveillant du président du Sénat et le happy end (in extremis) du film nous laissent notre part d’optimisme !

*Vertigo, d’A. Hitchcock, cf. Actuailes n° 15.




Imprimer