Logo
Russie Centenaire des révolutions de 1917

Russie Centenaire des révolutions de 1917

07-03-2017 à 23:12:46

Aujourd’hui, mercredi 8 mars 2017, les Russes commémorent le centenaire de la première révolution de 1917 qui renversa le tsar Nicolas II.

 

La révolution de février 1917 (qui commença le 8 mars 1917 dans le calendrier grégorien d’Europe de l’Ouest) éclata dans la ville impériale de Petrograd (Saint-Petersbourg aujourd’hui). Elle fut causée par l’épuisement du peuple, de l’armée et du gouvernement de Nicolas II engagés dans la Première Guerre mondiale.

Après des émeutes populaires et des mutineries, le tsar fut remplacé par un gouvernement socialiste, lui-même renversé ensuite par les bolchéviques, des révolutionnaires encore plus extrêmes en octobre 1917 (novembre 1917 pour notre calendrier grégorien).

S’ouvrit alors une terrible guerre civile entre «Rouges» et «Blancs» (bolchéviques contre tsaristes), qui dura des années, et vit la victoire des bolchéviques. Ceux-ci instaurèrent une dictature communiste totale qui dura soixante-dix ans et fit des dizaines de millions de morts avant d’être renversée pacifiquement le 26 décembre 1991.

Aujourd’hui encore, vingt-cinq ans après la fin du communisme, les Russes ont des visions différentes de cette période. Si tous s’accordent sur la cruauté de la dictature communiste, certains gardent néanmoins une image positive du régime pour la victoire qu’il permit de remporter en 1945 contre l’Allemagne.

On le voit, l’année 1917 a ouvert une période tragique pour la Russie et pour le monde entier, ce qui rend ce centenaire difficile à fêter.

 

Or, le président russe Vladimir Poutine a toujours voulu réconcilier ses concitoyens avec leur passé national ; il a, par exemple, offert des funérailles nationales aux dépouilles du tsar et de sa famille, il a souvent critiqué les révolutionnaires de 1917 et le régime communiste et il soutient ouvertement l’Église orthodoxe. Mais il s’est toujours refusé à faire le procès a posteriori des figures de la Révolution et de la dictature.

C’est pourquoi les autorités russes semblent vouloir donner un ton volontairement sobre et non festif aux commémorations de 2017, comme le montre la chaîne de télévision russe RussiaToday (RT) qui appartient à l’État russe.

À l’instar de BBC World au Royaume-Uni, de France24 en France ou d’Al Jazeera au Qatar, RT est chargée par le gouvernement russe de porter sa vision de l’actualité dans le monde entier, et ce, en différentes langues. À l’occasion du centenaire, la chaîne a donc lancé 1917.rt.com, un site très riche et impartial permettant de suivre les événements dans leur complexité. La chronologie y est enrichie de nombreuses photographies peu connues qui permettent de vivre l’atmosphère de l’époque. De même, elle redonne vie aux événements sur #1917LIVE, un fil Twitter en temps réel passionnant.

Finalement, les Russes donnent un exemple aux Européens de l’Ouest qui semblent aujourd’hui complexés par les fautes commises par leurs ancêtres. L’Histoire dont on hérite n’est jamais ni toute blanche, ni toute rouge, elle est simplement imparfaite à l’image des hommes qui l’ont vécue.

 

 

Actuailes n° 65 – 8 mars 2017

 

 

 

 




Imprimer