Logo
Sainte Bernadette : que s’est-il passé à Lourdes ?

Sainte Bernadette : que s’est-il passé à Lourdes ?

14-02-2018 à 06:44:16

Janvier 1844. Lourdes est un village de quatre mille habitants. Une petite fille vient de naître chez les Soubirous : Bernadette. Ses parents sont meuniers et habitent le moulin de Boly. Mais la famille ne gagne pas assez d’argent. Il faut quitter le moulin et se réfugier dans l’ancienne prison. C’est une pièce humide : « le cachot ».

 

Bernadette est placée comme bergère à Bartrès à l’âge de 13 ans. Elle ne va ni à l’école ni au catéchisme. En janvier 1858, elle revient chez ses parents et demande à faire sa première communion.

Un mois plus tard, le 11 février 1858, Bernadette, sa sœur Toinette et une autre fillette descendent au bord du Gave pour ramasser du bois mort. L’eau est froide. Bernadette hésite à ôter ses bas de laine. Alors que ses deux compagnes ont déjà traversé le cours d’eau, elle entend comme un coup de vent. Pourtant, le feuillage des arbres n’a pas bougé. C’est alors que, dans le creux de rocher qui surplombe le Gave, Bernadette voit une jeune femme vêtue d’une robe blanche avec une ceinture bleue. Surprise, elle tombe à genoux. La Dame fait le signe de la croix que Bernadette fait en même temps. L’enfant récite son chapelet que la Dame égrène en silence. Puis la vision disparaît.

Bernadette raconte ce qu’elle a vu à ses deux compagnes qui s’empressent d’en parler à la maison. Monsieur le curé est mis au courant, puis tous les habitants apprennent la nouvelle. Le 14 février, Bernadette retourne à la grotte de Massabielle. Dès la première dizaine de chapelet, l’apparition se manifeste. Le 18 février, la Dame parle pour la première fois : « Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours ? »

Le 24 février, Bernadette répète à la foule, qui désormais vient là tous les jours, le message de la Dame : « Pénitence ! Pénitence ! Priez pour la conversion des pécheurs. »

Le 25 février, la Dame fait jaillir sous les doigts de Bernadette une source dont l’eau fera de nombreux miracles et qui coule toujours. Le 29 mars, la Dame dit enfin qui elle est : « Je suis l’Immaculée Conception. » Cette fois, monsieur le curé, jusqu’alors sceptique, comprend tout. C’est bien la Sainte Vierge qui apparaît dans la grotte. Les grands pèlerinages vont commencer.

Bernadette finit ses jours chez les sœurs de la Charité de Nevers où elle meurt le 16 avril 1879. Nous la fêtons le 18 février.

 

Mauricette Vial-Andru

 

Actuailes n° 81 – 14 février 2018

 

 

 

 

 

 

 




Imprimer