Logo
Espionnage chinois au siège de l’Union africaine

Espionnage chinois au siège de l’Union africaine

30-01-2018 à 22:21:23

Des serveurs informatiques qui se mettent à plein régime sans raison toutes les nuits de minuit à 2h du matin, des micros cachés dans les murs, des caméras dissimulées aux quatre coins du bâtiment… Ce qu’a découvert dernièrement un employé zélé du service informatique du siège de l’Union africaine à Addis Abeba (capitale de l’Éthiopie) aurait tout à fait sa place dans un film de Georges Lautner plein de barbouzes et de micros soviétiques.

Visiblement gênés, les diplomates africains avouent à demi-mots qu’ils auraient été espionnés durant presque cinq ans. Tout accuse les services secrets chinois dans cette affaire : tout d’abord, le bâtiment a été construit et offert par la Chine en 2012. Ensuite, l’infrastructure informatique fut livrée opportunément clé en main par la Chine. Enfin, la totalité du contenu des serveurs était transférée chaque nuit vers un serveur basé… à Shanghai.

L’Union africaine entend désormais faire plus attention à sa cybersécurité. Elle a, pour commencer, discrètement renvoyé la société chinoise qui s’occupait de la gestion du système informatique du bâtiment... « Et jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus. »

 

 

 Actuailes n° 80 – 31 janvier 2018




Imprimer