facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La tuberculose

La tuberculose

15-03-2016 à 21:58:03

Le 24 mars 2016 aura lieu, comme chaque année, la Journée mondiale de la tuberculose.

Cette maladie grave causée par une bactérie : mycobacterium tuberculosis, est la deuxième maladie infectieuse (due à une bactérie ou un virus) la plus meurtrière dans le monde, juste après le sida. Elle atteint surtout les poumons (dans les trois quart des cas), mais aussi les os, le cerveau, les ganglions, et se transmet par les gouttes de salive d’une personne malade des poumons, en éternuant par exemple.
En 2013, il y a eu 9 millions de personnes atteintes dans le monde et 1,5 millions en sont mortes, c’est dire la gravité de cette maladie. Elle est très présente en Afrique mais se développe de plus en plus en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique. Elle reste rare en France, heureusement, avec moins de 5 000 cas par an et 900 décès environ.
L’intérêt d’une telle journée de la tuberculose est d’appeler à la vigilance et à la mobilisation contre la tuberculose dont on parle peu et que l’on sait très bien soigner par des antibiotiques, même si le traitement est long.
Vigilance, dans nos pays les moins atteints, car le nombre d’infections reste stable, surtout chez les personnes venant de l’étranger ou y voyageant. On retrouve le plus grand nombre de cas en Ile-de-France, en Guyane et à Mayotte. Il faut donc, pour les médecins, y  penser devant une toux, une fièvre qui traîne, de la fatigue, une perte de poids, et faire les examens nécessaires avant que la personne en contamine d’autres. Il faut aussi ne pas oublier que le vaccin existe : il n’est plus obligatoire depuis 2007 car la maladie est rare, mais chez les enfants qui sont « à risque », il reste recommandé : ceux qui habitent en Ile-de-France ou en Guyane, qui ont des parents venant d’un pays très touché ou qui y voyagent régulièrement, ou qui ont des personnes malades dans leur famille.Mobilisation, car dans les pays très touchés par la maladie, essentiellement des pays en voie de développement, on peut agir en faisant des dépistages, distribuant des médicaments, en luttant aussi contre le sida car, lorsqu’on attrape le sida, on a plus de risque d’attraper aussi la tuberculose. On sait que cette mobilisation est efficace car la mortalité (le nombre de personnes décédées sur le nombre de personnes malades) a diminué de 45 % entre 1990 et 2013 grâce aux soins. Poursuivons le combat !

Le savais-tu ?
La tuberculose, qu’on appelait autrefois phtisie, était soignée par des cures au soleil ou en altitude dans des maisons de santé appelés Sanatorium. On en parle dans beaucoup de romans ou film comme Sissi ou Sans famille, ou même dans des opéras comme dans La Traviata : cette maladie, avant les antibiotiques, était très présente partout, même en Europe !

 




Imprimer