Logo
Mon copain le pin

Mon copain le pin

14-11-2017 à 21:06:06

Entre deux publications médicales sur les vaccins ou le dernier antibiotique miracle, les médecins japonais nous emmènent au vert : le docteur Qing Li de la Nippon Medical School (école de médecine japonaise) affirme dans une étude qu’il a réalisée que la « sylvothérapie » (on pourrait traduire : médecine grâce à la forêt) est efficace dans plusieurs domaines de la santé.

 

Le Dr Quing Li explique que les « bains de forêt » (promenades prolongées dans une forêt, si possible primaire) permettent de lutter contre l’hypertension artérielle  (trop de pression dans les artères ; ce problème, très courant quand on vieillit, peut favoriser les maladies cardiaques ou les saignements dans le cerveau), la dépression ou le cancer. En effet, ceux qui les pratiquent ont un système immunitaire (de défense, les cellules qui nous protègent) plus fort et des émotions plus positives, moins de fatigue et de colère.

Si la démarche du Dr Qing est médicale, d’autres personnes vont plus loin et affirment qu’il faut enlacer des arbres pour recevoir leur énergie et pouvoir « communiquer » avec eux.

Ce que l’on sait de façon claire, c’est que l’air de la forêt est plus riche en oxygène, que les mousses et les lichens absorbent les particules nocives de l’air ambiant et le rendent plus pur, que les arbres sécrètent des huiles essentielles et des antibiotiques naturels (les phytoncides) que l’on respire également.

Dès le XIXe siècle, on envoyait d’ailleurs les asthmatiques ou les gens atteints de tuberculose dans des zones boisées pour se soigner. On a aussi observé que le corps réagit au contact des végétaux et qu’une promenade en forêt fait baisser les hormones du stress (comme le cortisol) ou l’activité des zones du cerveau qui en sont responsables. Un chercheur du Texas a aussi montré que la couleur verte est relaxante et que les malades en contact avec des espaces naturels ont des convalescences plus courtes et plus faciles.

Ne vous privez donc pas de ce petit plaisir, c’est une prescription médicale ! Allez marcher dans les bois et, si vous voyez mon copain le pin, vous avez le droit de lui faire un câlin... (Évitez la résine et les témoins !)

 

Anne-Sophie Biclet

 

Actuailes n° 76 – 15 novembre 2017

 

 

 




Imprimer