facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Que se passe-t-il en Libye ?

Que se passe-t-il en Libye ?

20-06-2016 à 09:12:00

Connaissez-vous la Libye ?

C’est un grand pays du nord-est de l’Afrique (près de deux fois la taille de la France). Constitué de trois grandes régions dont il est souvent question dans les livres d’histoire : la Cyrénaïque, la Tripolitaine et le Fezzan.

Chacune de ces régions correspond à un clan familial puissant et ancien qui, de fait, « gouverne » la région. Sa capitale est la plus grande ville, Tripoli, chef-lieu de la Tripolitaine, et, jusqu’en 2011, le président de la Libye est Muhammar Kadhafi, un officier de l’armée libyenne qui s’était emparé du pouvoir par la force en 1969. Ce personnage fantasque, imprévisible mais fin politique, est issu de la région de Syrte en Tripolitaine. Il entretient d’excellentes relations avec toutes les tribus et affirme peu à peu un pouvoir solide et parfois féroce. Les opposants sont bien souvent persécutés. On accuse aussi souvent M. Kadhafi d’avoir financé des attentats en Europe pour faire pression sur les États européens.

L’effondrement en 2011

En 2011, à la faveur d’un soulèvement populaire en Cyrénaïque (en réalité, ce sont des clans qui s’opposent et qui utilisent les manifestations populaires pour leur propre compte), la France et la Grande-Bretagne participent à une vaste opération qui va conduire à la chute puis à la mort de M. Kadhafi. Un gouvernement d’union nationale piloté par l’Europe est créé en 2016 sous l’autorité du général Haftar. Ce gouvernement rassemble des représentants de toutes les tribus, mais peine à exercer un réel pouvoir sur le pays face à trois autres gouvernements (un par région) qui ont habilement fait allégeance à différents mouvements islamistes afin de marquer leur rejet de l’Occident.

Dans cette situation de troubles, le risque est grand de voir des groupes djihadistes profiter de l’absence d’État et faire souche en Libye pour mener la guerre à partir de ce territoire immense et difficile à contrôler. Ce sont bien sûr les Libyens eux-mêmes qui seraient les premières victimes de l’insupportable sharia (loi islamique) comme c’est le cas encore au nord de la Syrie (voir les précédents numéros d’Actuailes).

Il faut vivement souhaiter qu’un gouvernement sache établir les alliances tribales utiles à la stabilisation de ce pays.

 

 

Actuailes n° 55 – 22 juin 2016




Imprimer