Logo
Troisième Guerre mondiale ou pas ?

Troisième Guerre mondiale ou pas ?

18-10-2016 à 22:05:53

Le conflit syrien a mis le monde « au bord d’une large guerre […] mondiale », a déclaré le vice-premier ministre turc Numan Kurtulmus. Mais est-ce vrai ? Oui et non… Aujourd’hui, on fait la guerre par procuration. C’est ce qu’on appelle la guerre de « proxy »*.

 

En 2011, une rébellion en Syrie prend les armes contre le gouvernement de Damas, la capitale. Cette guerre civile qui oppose l’État et les rebelles dure toujours.

La plupart des pays occidentaux et de la péninsule arabique soutiennent la rébellion par la fourniture d’armes, de matériels et par un soutien diplomatique. Les rebelles sont les « proxy » de ces pays. C’est-à-dire que ces rebelles font la guerre à la place de ces pays occidentaux et arabes.

Le gouvernement de Damas est appuyé par la Russie et l’Iran. Pour ce faire, l’Iran soutient militairement des milices afghanes, irakiennes, iraniennes et libanaises qui combattent la rébellion. Ces milices sont les « proxy » de l’Iran.

En 2014, profitant du chaos qui règne, l’organisation État islamique (Daech) conquiert des territoires syriens. En réaction, le gouvernement syrien combat Daech.

Mais Daech est aussi combattu par une alliance, la coalition anti-Daech, conduite par les États-Unis. Pour mener les combats au sol, cette coalition soutient et équipe des forces kurdes et arabes. Ces Kurdes et ces Arabes sont les « proxy » de la coalition.

Membre de cette coalition, la Turquie a franchi la frontière syro-turque au Nord pour combattre Daech en août 2016. Mais elle l’a fait en appuyant un autre « proxy », l’Armée syrienne libre (ASL), un groupe de rebelles syriens.

Ainsi, les Russes et les États-Unis se font la guerre par procuration. Mais l’Iran fait aussi la guerre par procuration à l’Arabie saoudite…. Ainsi par le jeu des alliances, on s’aperçoit que le conflit est mondial.

Mais, officiellement, tout va bien. Ce n’est pas la guerre mondiale. Les pauvres populations locales la font pour les grandes puissances.

Un peu cynique, non ? Qu’en pensez-vous ?

*Proxy signifie en anglais « procuration ». L’expression anglaise war by proxy a été créée par un conseiller du président américain Jimmy Carter pour désigner la guerre que les États-Unis et la Russie se faisaient pendant la période de la Guerre froide. Pendant la crise des missiles en 1962, les Cubains étaient les « proxy » des Russes.

 

Actuailes n° 58 – 19 octobre 2016




Imprimer