Logo
Cannabis

Cannabis

23-05-2017 à 18:22:33

Des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), en association avec des partenaires d’Amérique du Nord viennent de publier une importante étude sur le lien entre la consommation de cannabis pendant l’adolescence (avant 17 ans) et les résultats scolaires.

 

Plusieurs articles avaient déjà abordé ce sujet, mais il leur était reproché, dans leurs résultats, de ne pas tenir compte des autres facteurs qui pouvaient influencer les résultats d’un enfant, comme, par exemple, le niveau socio-économique de sa famille ou ses résultats dans les petites classes. L’étude récemment parue dans The International Journal of Epidemiology (une revue prestigieuse qui traite des statistiques et des risques de santé) est donc faite en deux étapes : elle compare d’abord simplement les résultats scolaires des non consommateurs par rapport aux consommateurs, puis dans un deuxième temps fait de même en les comparant à niveau socio-économique équivalent.Le résultat est que les adolescents ayant consommé du cannabis poursuivent en moyenne de moins longues études que ceux qui s’en abstiennent, en vivant dans les mêmes conditions. En effet, le cannabis a une action sur la concentration, la motivation et les performances intellectuelles.

Un précédent article (cf. Actuailes n° 41) avait démontré que le QI des consommateurs à l’âge adulte était abaissé de cinq points à cause du cannabis consommé plus tôt. Dans un pays où un élève de 3e sur trois et un lycéen sur deux en a déjà consommé, il semble essentiel qu’une campagne de sensibilisation pour repousser l’âge du premier contact et ne pas banaliser la substance soit débutée. D’autant plus que, pendant la campagne présidentielle récente, certains candidats proposaient de légaliser l’usage du cannabis sans avoir de contradicteurs solides.

 

Anne-Sophie Biclet

 

Actuailes n° 70 – 24 mai 2017

 




Imprimer