Logo
Centrafrique : la Russie à la manœuvre

Centrafrique : la Russie à la manœuvre

17-04-2018 à 22:35:44

Depuis mi-mars, une quarantaine de forces spéciales russes assurent la garde rapprochée du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra dans tous ses déplacements. Déjà, en janvier dernier, la Russie avait livré une importante cargaison d’armes à l’armée centrafricaine. Depuis, un parfum de guerre froide franco-russe flotte sur ce pays symbole de la « Françafrique ». L’homme de la rue à Bangui dit même craindre un coup d’État fomenté par la France pour remplacer le président Touadéra. Les temps où Jacques Foccart1 et ses réseaux faisaient et défaisaient les rois en Afrique sont révolus et une telle action n’est plus envisageable, mais il n’en demeure pas moins que la France ne voit pas cette présence russe d’un très bon œil. Cette offensive diplomatique russe au pays de Bokassa Ier 2 en dit long sur l’intérêt croissant que la Russie porte à l’Afrique, traditionnellement chasse gardée des armées françaises et américaines.

 

1.     Jacques Foccard fut de 1960 à 1975 le « M. Afrique » de l’Élysée et constitua des réseaux parallèles forts entre les dirigeants africains et français, système que l’on appela par la suite la « Françafrique ».

2.  Bokassa 1er fut le dictateur au pouvoir en Centrafrique dans les années 1970. Il est connu pour     s’être autoproclamé empereur de Centrafrique en 1976 lors d’une cérémonie grandiose et ruineuse pour les caisses de l’État.

 

Sacha Balbari

 

Actuailes n° 84 – 18 avril 2018




Imprimer