facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

L’hirondelle ne fait pas le printemps

24-05-2016 à 23:56:17

Comment ? Vous voulez débriefer l’actualité ? Vraiment ? Vous pensez que c’est une bonne idée ?... Je n’en suis pas si sûre, car franchement, en ce moment, ce n’est pas très folichon.

Le soleil a beau revenir, plus ou moins vite nous sommes bien d’accord, les esprits n’ont pas l’air pour autant d’être plus sereins ou heureux. Pourtant ne dit-on pas : « Au printemps, comme l’hirondelle revient dans le ciel, le sourire est sur toutes les lèvres » ? Non, ce dicton n’existe pas ?... Ah, je croyais... En tout cas, moi, je le dis ! La bonne humeur n’a vraiment pas l’air d’actualité (justement) dans notre beau pays !
Petit résumé : les gens sont dans le rue contre la loi Travail, donc sont en grève et, de ce fait, ne travaillent pas (évidemment), mais ils défilent aussi contre les policiers (qui sont là pour surveiller et parfois remettre de l’ordre dans les défilés), et les policiers manifestent dans la rue à leur tour, car il y a des manifestants qui manifestent contre eux ! (Ce qui fait beaucoup de manifestations, je vous l’accorde.)
Au milieu de tout ça, des casseurs (nom pratique pour désignés des voyous violents et sans scrupules) en profitent pour s’en prendre aux magasins, aux voitures, mais aussi aux personnes qui passent par là surtout si elles ressemblent à des policiers ou à des militaires ! Et puis, il y a aussi ces autres excités, qui décidément n’aiment pas du tout ce qui ressemble de près ou de loin à un uniforme, du coup brûlent des voitures de police (avec des policiers dedans tant qu’à faire), essayent de forcer les grilles du musée militaire des Invalides à Paris à coup de bélier (oui, oui, comme l’on faisait à l’époque des forteresses assiégées) tout en lançant des cailloux sur les militaires qui essayent, eux, des les empêcher d’entrer !
Et au milieu de ce « grand énervement », comme on dit chez moi, notre ministre de l’Intérieur, Monsieur Cazeneuve, vient d’annoncer la prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 26 juillet ! L’état d’urgence ? Mais oui, vous savez, c’est ce qui désigne un régime exceptionnel, mis en place par un gouver-nement, en cas d’atteinte à l’ordre public, de troubles graves ou de calamités nationales. Il se traduit par un renforcement des pouvoirs de l’autorité administrative, notamment des pouvoirs de police, des restrictions de certaines libertés publiques ou individuelles pour des personnes considérées comme dangereuses... Pour être plus simple : depuis les attentats de 2015, nous sommes sensés être plus surveillés, mais aussi plus protégés et donc plus en sécurité... Je ne sais pas pour vous, mais, au vu des derniers événements, la prolongation de l’état d’urgence me laisse de glace... On n’y croit pas vraiment ! En revanche, si nous avions eu une déclaration du type : « L’État interviendra d’urgence pour arrêter une bonne fois pour toutes ces violences », l’actualité aurait été bien plus passionnante !

Vous connaissez un meilleur dicton sur le printemps et la bonne humeur ? Envoyez-le moi : pointdevue@actuailes.fr !

Actuailes n° 53 – 25 mai 2016

 




Imprimer