facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Loi Travail désordres et manifestations

Loi Travail désordres et manifestations

24-05-2016 à 21:21:17

De nombreuses manifestations d’opposants à la loi Travail ont eu lieu ces dernières semaines dans toute la France. Si beaucoup se sont bien déroulées, un certain nombre ont été entachées de débordements déplorables et de violences gratuites, notamment contre les forces de l’ordre. À Paris, des casseurs ont cassé puis brûlé une voiture de police, et blessé ses occupants. À Rennes, dix-neuf personnes ont été arrêtées alors qu’elles commettaient des actes de vandalisme dans le métro. À Nantes, un commandant de police a été attaqué par des manifestants et sept policiers ont été blessés en une seule journée.
Ces débordements ont atteint une ampleur nouvelle ces dernières semaines. C’est ce qu’ont voulu dénoncer les policiers en manifestant à leur tour mercredi 18 mai pour dénoncer « la haine anti-flic », c’est-à-dire la présence de personnes voulant volontairement s’en prendre aux forces de l’ordre. Il est très rare que les policiers manifestent (ils en ont le droit mais ne peuvent pas faire grève), cela signifie qu’ils estiment la situation très préoccupante.  
Il peut arriver que certains policiers ou gendarmes se comportent mal vis-à-vis de manifestants en étant un peu trop brutaux (cela est arrivé à plusieurs reprises lors des Manifs pour tous). Mais cela ne doit pas être généralisé à l’ensemble des forces de l’ordre qui, ne l’oublions pas, sont extrêmement sollicitées depuis de longs mois en raison de l’état d’urgence et de la menace terroriste toujours présente.
Une grande majorité de Français condamne ces agissements et souhaite que le gouvernement et la justice se montrent beaucoup plus fermes vis-à-vis des casseurs.

Actuailes n° 53 – 25 mai 2016




Imprimer