facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Oktoberfest, Munich, la Bavière et l’Allemagne sous pression

Oktoberfest, Munich, la Bavière et l’Allemagne sous pression

30-09-2015 à 09:50:37

Depuis le 19 septembre et jusqu’au 4 octobre, Munich, la Bavière et toute l’Allemagne célèbrent l’Oktoberfest, la « fête d’octobre » qui rassemble chaque année 7 millions de visiteurs dans la capitale bavaroise pour la plus grande fête populaire du monde.

Célébrée depuis 1810, l’Oktoberfest est un mélange de grande fête foraine avec ses manèges et attractions pour tous les âges, des concerts d’orchestres folkloriques, des défilés d’associations gastronomiques et culturelles locales… Mais, c’est avant tout un incroyable festin !

On s’y rend en tenue traditionnelle : les hommes en Lederhose (la culotte de cuir avec bretelles) et les femmes en Dirndl (une robe très colorée à manches bouffantes). On s’assoit sur des bancs autour de grandes tables installées sous d’immenses tentes qu’il faut réserver très en avance. Et l’on s’y régale de spécialités locales comme le Hendl (poulet grillé), le Steckerlfisch (poisson grillé), de nombreuses Würstl (saucisses) et de grands Bretzels.

Dans ces tentes décorées de fleurs et de motifs bavarois, l’ambiance est festive et très bruyante, et des orchestres interprètent le répertoire de musiques populaires que reprennent en chœurs les milliers de convives.

Bien sûr, il fait très chaud, et manger et chanter donne très soif. Heureusement, la bière coule à flot, servie par de jolies hôtesses aux coiffures et robes traditionnelles, dans de grosses chopes d’un litre appelées « Mass » … qui sont parfois bues avec un peu d’excès, il est vrai.

D’ailleurs, l’Oktoberfest est connue en France sous le nom de « fête de la Bière », car plus de 7 millions de litres de bonne bière bavaroise y sont écoulés durant les seize jours de la fête !

Symbole de l’art de vivre bavarois et de la bonne humeur, l’Oktoberfest a essaimé chez de nombreux voisins de l’Allemagne (Luxembourg, Alsace, Suisse ou Autriche), et même aux États-Unis.

Cette année cependant, deux sujets brûlants seront sur toutes les lèvres : les arrivées massives d’immigrés depuis trois semaines à Munich, dont le nombre croissant peut déstabiliser une Allemagne jusque-là beaucoup moins concernée par l’Islam que la France ou la Belgique. Et bien sûr, le scandale Volkswagen, symbole de la richesse de l’Allemagne et dont personne ne connaît encore l’impact sur l’économie du pays.




Imprimer