facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Portrait de Victor Chocquet, Paul Cézanne (1839-1906)

24-05-2016 à 23:38:47

Paul Cézanne réalise ici le portrait d’un de ses amis, collectionneur de tableaux, amateur d’art. Il le représente comme un bourgeois dans son intérieur. Le person-nage est soigné, sans ostentation, habillé d’un costume sombre et d’une chemise blanche, et néanmoins décontracté. Il semble chaussé de pantoufles marron, qui tranchent sur le blanc des chaussettes. Barbe et cheveux poivre et sel sont bien coupés, à la mode de cette fin du XIXe siècle. Il est assis de trois-quarts tout en se tournant vers nous, pour nous regarder bien en face. Accoudé sur le dossier de son fauteuil, les mains croisées, il est tout à fait à son aise, le visage est sans sourire, sans toutefois être sévère. Les mains sont longues et fines, apportant quelque chose de délicat à la posture.
Le tableau est peint à grand traits, sans détails, dans un style apprécié des impressionnistes, qui préfèrent le plus souvent recréer une atmosphère plutôt que de représenter le plus fidèlement possible la réalité. Le décor est un intérieur cossu, un tapis coloré couvre le sol, plusieurs tableaux sont accrochés au mur, mais aucun n’est affiché en entier, ce qui ne permet pas de les identifier. Le fond est constitué d’une juxtaposition de rectangles et figures géométriques, en particulier le bureau.

Carte d’identité de l’œuvre
Date : peint en 1877 Taille : 33 x 46 cm Technique : Huile sur toile Lieu d’exposition : Columbus Museum of Art (États-Unis) Impressionnisme

Parfois, la programmation des musées nous donne de belles idées…
Lecteurs normands ou en vacances, n’hésitez pas à aller visiter, au musée des Beaux-Arts de Rouen, l’exposition « Scènes de la vie impressionniste »  jusqu’au 26 septembre. Vous y verrez en particulier « Le berceau » (Actuailes n° 25, habituellement exposé au Musée d’Orsay) et découvrirez une centaine d’œuvres sur le thème du portrait, dont celui de Victor Chocquet.

Actuailes n° 53 – 25 mai 2016




Imprimer