Logo
Saint Sébastien : percé de flèches

Saint Sébastien : percé de flèches

17-01-2018 à 10:29:33

Sébastien est né à Narbonne. Il a mérité le titre de « défenseur de l’Église romaine ». En effet, il entra dans l’armée et se fit vite remarquer pour ses grandes qualités. L’empereur Dioclétien le remarqua. Sébastien devint l’un de ses favoris et fut nommé capitaine de la première compagnie des gardes.

 

Il était chrétien et aida ses frères dans la foi. Il les encourageait à ne pas faiblir malgré les persécutions et il convertissait de nombreux païens. Il convertit en particulier Chromatius, gouverneur de Rome. Tout alla très bien jusqu’au jour où il fut dénoncé par un chrétien qui avait renié sa foi. Il fut appelé devant le tribunal de Dioclétien. Et l’on sait que ce cruel empereur ne faisait pas de cadeau, si on lui résistait. Sans aucune peur, Sébastien confirma qu’il était disciple du Christ.

« Je t’ai comblé de faveurs, s’exclama l’empereur, tu habites mon palais et tu es l’ennemi de nos dieux ? – J’ai toujours invoqué Jésus-Christ pour ton salut et celui de l’Empire, répliqua Sébastien, et j’ai toujours adoré le Dieu du Ciel, créateur de toutes choses. »

Furieux, l’empereur le livra à ses archers pour qu’ils le percent de flèches jusqu’à ce que mort s’ensuive. Tout couvert de blessures, Sébastien passa, en effet, pour mort. Une dame chrétienne, Irène, le recueillit. Il baignait dans son sang mais respirait encore. La dame le soigna et avec l’aide de Dieu, il guérit.

Au lieu de fuir et de se cacher, le jeune homme se présenta devant Dioclétien sur les marches de l’un des nombreux temples païens de Rome. « Comment ?, s’écria l’empereur stupéfait, tu es Sébastien, que j’avais ordonné de faire mourir à coups de flèches ? – Oui, le Seigneur m’a guéri, afin que je puisse protester devant tout le peuple de Rome contre l’injuste persécution dont tu accables les chrétiens. Sache qu’ils sont les plus fidèles citoyens de l’Empire. »

Fou de rage, Dioclétien le fit traîner dans le cirque et assommer à coups de pierres. C’était le 20 janvier de l’an 288. Son corps fut jeté dans la Cloaca Maxima, le principal égout de Rome. Mais il apparut en songe à une chrétienne et lui indiqua l’emplacement de sa dépouille. Depuis, saint Sébastien est invoqué contre les maladies contagieuses et la peste. Ses attributs sont un arc et des flèches. Il est le troisième patron de Rome après saint Pierre et saint Paul. Sa basilique se trouve en bordure de la via Appia Antica dans un petit vallon verdoyant.

 

Mauricette Vial-Andru

 

Actuailes n° 79 – 17 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 




Imprimer