Logo

Sothik, de Marie Desplechin, Sothik Hok, illustré par Tian

19-02-2017 à 15:02:32

Sothik, de Marie Desplechin, Sothik Hok, illustré par Tian. L’École des Loisirs, 2016. 96 pages. 13 euros. À partir de 13 ans.

Aujourd’hui, Sothik Hok a cinquante ans et une belle vie au service de la littérature, au Cambodge, son pays. Quand Marie Desplechin, auteur français pour la jeunesse, l’a rencontré en 2014, ils ont décidé de raconter ensemble les années les plus douloureuses de sa vie : son enfance confisquée par les Khmers Rouges.

« Dans la nouvelle société, chacun a le devoir de surveiller son voisin et de le dénoncer aux chefs s’il se comporte mal. »

Sothik relate les faits, les actes qui furent les siens sous ce joug totalitaire. Séparé de sa famille, leur maison confisquée, il dut mener une nouvelle vie, totalement imprégnée par l’idéologie du Régime. Il vit exécuter, mourir de maladie ou de faim nombre de ses camarades. « Les souvenirs que j’en garde sont terrifiants. » 

Pour survivre, il se coula dans la peau d’un parfait petit ouvrier communiste, à double personnalité.

« La peur, l’ignorance et la stupidité sont devenus plus que des règles d’existence : la condition de la survie. »

Écrit en pensant aux Cambodgiens qui ont tant souffert et aux enfants aujourd’hui prisonniers de tyrannies folles et cruelles, ce témoignage rédigé à la première personne, se lit d’une traite. Par son caractère historique, il est une bonne mise en garde contre les mirages totalitaires. Les nombreuses anecdotes tirées de la mémoire de Sothik sont plus éloquentes qu’un long discours. L’évocation de la cruauté des khmers est adaptée aux lecteurs à partir de 13 ans.

Valérie d'Aubigny

Retrouvez ce livre et une large sélection pour la jeunesse sur le site www.123loisirs.com

Actuailes n° 65 – 8 mars 2017




Imprimer