facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Un saint très européen : saint Nicolas

07-12-2015 à 16:18:13

Alors que les décorations de Noël ont envahi depuis plusieurs semaines rues et places de nos villes et villages en France et que nombreux sont les enfants qui attendent Noël, de nombreux pays d’Europe du Nord et de l’Est – ainsi que quelques régions françaises – ont célébré dimanche dernier 6 décembre la Saint-Nicolas.

À l’origine, Nicolas de Myre vécut en Turquie en 250 et il fut vite réputé pour la protection qu’il accordait aux enfants. C’est au Xe siècle qu’il est vénéré et invoqué en Lorraine dont il devient le saint patron en 1477. Se répandant rapidement au-delà des frontières, saint Nicolas est aujourd’hui fêté dans un grand nombre de pays d’Europe : Allemagne, Suisse, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Pologne, Autriche, Hongrie, République tchèque ou encore Roumanie.

 

 

En France, essentiellement en Alsace et en Lorraine, les enfants attendent son passage pour recevoir cadeaux et friandises tels que fruits secs, chocolats ou pain d’épices.

Mais gare à ceux qui n’auraient pas été sages. Le Père Fouettard n’est jamais très loin derrière. Vêtu d’un grand manteau noir, de grosses bottes et d’un fouet, il se chargera de distribuer du charbon ou des oignons voire des coups de trique. Ou d’emporter les enfants dans son grand sac.

Quelques variantes

En Belgique et aux Pays Bas, Sinterklaas arrive d’Espagne en bateau et monté sur son cheval. Les enfants laissent devant la cheminée un bol d’eau et une carotte pour la monture et un petit verre d’alcool pour le saint. Il est aussi accompagné de Hanscrouf.

En Allemagne, Nikolaus, accompagné de Knecht Ruprecht son valet, arrive en luge chargée de cadeaux qu’il déposera dans les souliers nettoyés que les enfants placent à l’extérieur de la maison.

En Autriche, celui que l’on appelle Santaklos questionne les enfants pour savoir s’ils connaissent leur catéchisme et leurs prières. Ils se verront alors gratifiés d’une noix ou d’une orange. Il est entouré des Krampus tout droit sortis de l’enfer et qui effraient la foule affublés de leurs masques et portant de grosses fourrures.

 

 

Au Luxembourg, Kleeschen est accompagné de Housecker dont le visage est caché dans une profonde capuche. Il porte un gros sac empli de « rute », des brindilles qu’il distribue aux enfants qui n’ont pas été sages. Comme il arrive dans le pays deux semaines avant le 6 décembre, les enfants disposent leur pantoufle devant la porte de la maison.

 

Saint Nicolas est peut être passé chez vous dimanche dernier. Il a encore de nombreuses maisons à visiter en Europe, une tâche qui n’est pas de tout repos !

Bon Avent et belles fêtes de fin d’année !




Imprimer